Pourquoi privilégier les vêtements avec zip et velcro ?

A notre ère, la femme n’est pas la seule à élever les enfants, les papas également mettent la main à la pâte.  Certains ne sont pas très doués pour habiller les bébés, surtout que leurs doigts peinent  à saisir les petits boutons. C’est pourquoi ils préfèrent les zip, connu aussi sous le nom de fermeture éclair, et le velcro ou le scractch sur les vêtements.

Habiller bébé plus vite

Il n’y pas que les papas qui aiment les zips et les velcros, les mamans aussi adhèrent. L’avantage principal est qu’il est plus rapide d’habiller le bébé, pendant ses premiers mois. A ce stade, ils s’avèrent être très pratiques surtout lorsque bébé gigote parce qu’il ne comprend pas ce que l’on est entrain de lui faire.

Contrairement aux boutons, plus particulièrement entre les jambes de certains pyjamas, un système ingénieux permert d’éviter de tourner et de retourner bébé, ce sont les pyjamas à zip ou à velcro. Ces derniers sont populaires non seulement sur les vêtements  des adultes et mais aussi dans le domaine de la mode pour enfants. Parfois invisibles, ils harmonisent l’allure des vêtements.

Aider bébé à s’habiller

Arrivé à ses 18 mois, bébé s’intéresse un peu plus à ses vêtement. Il commence à participer à son habillement en tendant les bras et les jambes pour faire entrer les manches. Il peut enlever lui même certains de ses vêtements, comme le pantalon ou la culotte.

A cet âge, il s’amuse également à faire monter et faire descendre les zips. En optant pour des vêtements avec zip, le moment de s’habiller devient plus ludique est non un moment de frustrations que ce soit pour les parents ou les enfants.

Les habits en velcro captent également leur attention avec le son du scratch à son ouverture. Lorsque bébé s’amuse en changeant de vêtements, cela le prépare déjà à être plus autonome et à vouloir s’habiller tout seul.

Bébé commence à s’habiller tout seul

L’idée n’est pas de l’habituer à mettre uniquement des habits avec zip et velcro, car une fois grand il aurait des difficultés avec les boutons. Il s’agit plutôt de l’accompagner et de ne pas trop le brusquer avec les boutons.

En effet, à l’apprentissage de la propreté, et un peu plus tard pour ses premiers pas à l’école, un pantalon ou une robe compliquée ne devrait pas le bloquer et le pousser à faire dans son pantalon. Ce qui serait quand même gênant devant ses camarades de classe.