Les étapes à suivre pour écrire une biographie familiale

biographie familiale

Un projet d’écriture sur la biographie de famille est un moyen de se fixer une mémoire familiale. Mais à part cette fixation, les raisons peuvent être nombreuses. Vous êtes décidé à vous lancer dans ce défi ? Peu importe votre motivation, les étapes à suivre sont les mêmes. Elles se différencient juste dans leur contenu. Voici quelques conseils.

Préparer les outils

Avant de commencer à noter quoi que ce soit, assurez-vous d’avoir tous les outils nécessaires pour finaliser la biographie familiale. Dans ce cadre, les deux premiers outils que vous devriez avoir sont : carnet de notes et stylo. En effet, pour les étapes qui suivent, vous aurez toujours besoin de ces deux objets. Il vous faudrait noter quelques informations utiles ou regrouper quelques mots-clés, etc. Il est également envisageable de choisir les gestionnaires de note comme alternative. Bien que ces derniers soient plus compliqués, donc, ralentis l’avancée de vos travaux, ils sont plus sécurisés et plus pratiques dans la dernière phase dont l’écriture.

Vous aurez aussi besoin d’un logiciel de traitement de texte pour la rédaction. Mais il est aussi conseillé d’opter pour un logiciel d’analyse de texte et de mots-clés. Ces logiciels vous aideront à regrouper les mots-clés afin de les présenter dans l’œuvre. Dans le cas où vous avez envie d’insérer des photos dans ce dernier, n’hésitez pas à vous procurer un gestionnaire de photo (Photoshop, Illustrator, Picasa, etc.). Et pour peaufiner le travail, il est conseillé d’utiliser un correcteur d’orthographe. A noter que cette liste n’est pas exhaustive, c’est-à-dire qu’elle peut varier selon vos méthodes. D’ailleurs, si vous avez envisagé de confier le travail à des prestataires, la liste sera plus réduite. Pour plus d’information sur ce sujet, vous pouvez visiter https://www.votrebiographie.com.

Structurer le récit

Une biographie peut se présenter de différentes manières. Vous pouvez commencer par le commencement (naissance, changement, décès, et ainsi de suite), ou préférer un style particulier. À titre d’exemple, vous pouvez commencer la biographie familiale par un moment crucial (peut-être le moment qui vous a inspiré le projet), avant de repartir au début de l’histoire et de détailler la situation jusqu’à ce début.

Vous pouvez aussi choisir la structure à trois actes, c’est-à-dire, une biographie composée de trois phases bien distinctes. Dans la première phase, vous avez à introduire et à présenter les différents personnages de votre récit avec des histoires concrètes. Ceci étant fait, la deuxième phase consiste à continuer avec la situation problématique, tout en relatant les faits déclencheurs. Dans la troisième phase, il ne reste plus qu’à présenter la situation résolue, évidemment, avec les détails du « comment ? ».

Toutefois, il faut noter que ces styles particuliers nécessitent une grande aisance et de l’expérience dans l’écriture. Il est donc conseillé de rester dans le style classique si vous avez des doutes. Le but est de ne pas perdre vos lecteurs en cours de route.

C’est après avoir choisi une structure que vous pouvez mener tranquillement les différents entretiens avec la famille.

Mener quelques enquêtes/entretiens

Quand on veut écrire sa biographie familiale, l’aide des proches, notamment de sa famille ou connaissance, de la famille de longue date est indispensable. Bien que vous ayez déjà entendu toute l’histoire, prévoir quelques entretiens avec certains d’entre eux est nécessaire. De cette manière, il est conseillé d’enregistrer chaque entretien afin de trouver facilement vos repères lors de l’écriture.

Selon les histoires que vous souhaitez étaler dans la biographie, vous pouvez avoir besoin d’un à trois intervenants, voire plus. Au fait, il se peut que certains membres de la famille expliquent mieux que les autres telles ou telles histoires. Cela dépendrait aussi s’ils étaient présents lors d’un événement crucial au projet d’écriture, ou ils ont seulement entendu parler. Tous ces critères sont à considérer lorsque vous choisissez de prendre une personne en entretien. D’ailleurs, vous pouvez toujours poser des questions à une seule personne, et cette dernière va vous orienter vers qui se tourner pour préciser un détail. Ces entretiens étant possibles en ligne ou par téléphone, il est toujours préférable de discuter directement afin d’établir une connexion directe avec la personne, mais surtout, pour instaurer une relation de confiance, et par cela, l’inciter à en dire beaucoup plus.

Si l’histoire contient quelques détails marquants, non seulement pour la famille, mais pour la société aussi, n’hésitez pas à utiliser internet pour compléter toute l’histoire.

Confier sa biographie familiale à des professionnels

Ecrire sa biographie familiale est, en effet, plus difficile que cela en a l’air, surtout si vous n’avez pas l’étoffe d’un écrivain, mais souhaitez seulement réaliser le projet. Dans ce cadre, il est plus sage de remettre le travail entre les mains d’un professionnel. En plus d’un gain de temps considérable, vous bénéficiez surtout d’un travail bien fait, rendant un bon hommage à votre famille. Il faut juste que vous lui transmettiez toutes les informations nécessaires (notes, enregistrements, etc.) à ajouter dans le livre.

Il existe des plateformes relatives à cette requête sur le web. La première chose à faire est de prendre rendez-vous avec un professionnel pour faire connaissance et introduire le projet. La suite se fera selon vos accords avec ce dernier. A la fin du travail, vous avez encore la possibilité de discuter de certains détails avec votre écrivain.