Comment mesurer la protéinurie ?

protéinurie

Une protéinurie se définit par la présence en quantité déséquilibrée de protéines dans les liquides extraits du sang par les reins. Celle-ci peut se lier à de nombreuses pathologies comme les pathologies rénales. Pour ce qui est de la protéinurie et grossesse, les femmes enceintes doivent procéder au test pour contrôler leurs urines tous les mois.

Ce qu’il faut savoir sur l’analyse de la protéinurie sur 24 heures

La protéinurie désigne la présence de protéines dans l’urine.  En effet, les reins filtrent les protéines dans le sang. Parfois, il se trouve que ces organes ne puissent pas remplir correctement leur tâche. Dès lors, des protéines sont trouvées dans les urines. Pendant la grossesse, ces fuites peuvent être fréquentes. Elles constituent la protéinurie physiologique. Lorsque le taux de protéines est élevé, cela indique le défaut d’hydratation. Ce taux de protéine peut se découvrir à l’aide d’un test urinaire simple au moyen d’une bandelette. La présence de protéines dans l’urine peut être  souvent détectée de façon fortuite lors d’un bilan urinaire dans un laboratoire d’analyse médicale, lors d’un suivi de grossesse ou d’un bilan de santé. La protéinurie sur 24H peut être prescrite pour obtenir des valeurs plus exactes du rapport protéinurie/albuminurie et de la protéinurie totale ou pour affiner le diagnostic. Cette mesure peut demander un recueil exact des urines d’une journée. Pour ce qui est de la protéinurie et grossesse, vers le deuxième trimestre de grossesse, beaucoup de femmes enceintes peuvent présenter une petite protéinurie. Pendant la grossesse, des analyses et des tests urinaires sont demandés très régulièrement.   

Comment mesurer la protéinurie ?

Lors de toute analyse d’urines,  un test de dépistage à la bandelette se réalise de manière systématique. La mesure de la quantité de protéines donne la possibilité de définir la concentration de protéines dans les urines. Il y a un certain nombre de types de test de la protéinurie. Il est possible de procéder par un examen de dépistage avec une bandelette. Le plus souvent, ce test est fait sur une miction. Ce dosage peut permettre d’évaluer semi-quantitativement les quantités de protéines. Pour la protéinurie des 24 heures, celle-ci indique le taux de protéines mesurées dans un échantillon d’urines recueillies sur 24 heures. Il est utile d’évaluer le ratio protéinurie/créatininurie au moment où la protéinurie se dose sur une miction isolée. Il est possible de remplacer la protéinurie des 24 heures par le rapport en pourcentage entre protéinurie et créatininurie.   

Ce qu’indique le taux de protéines élevé

Le contrôle de protéinurie pendant la grosses est très important.  Le diagnostic de présence de protéines dans l’urine entraîne des tests supplémentaires. Lorsque la concentration de protéines est élevée, cela indique l’apparition de pathologies graves. Avec une protéinurie très élevée, il est possible de déceler la présence de la pathologie grave comme la prééclampsie. Au cours du trisième trimestre, en fin de grossesse, cette affection peut apparaître. Elle peut avoir des répercussions très graves sur l’enfant et la mère. Celle-ci peut se lier à un problème d’hypertension artérielle. Elle peut entraîner  une hémorragie cérébrale, des convulsions, une perte de connaissance ou un décollement placentaire. Lorsque la concentration de protéines dans les urines est élevée, cela signale un problème ayant rapport aux reins. Elle indique un dysfonctionnement rénal. Ce problème peut être une lésion ou une déshydratation. Il est important de procéder par des tests complémentaires pour l’analyser et le traiter. Lorsque le taux de protéines augmente de manière légère, cela indique une infection urinaire. Cela peut être accompagné d’autres signes tels que des douleurs au moment d’uriner, des frissons, une fièvre… Lors d’une grossesse, il se peut que des tests complémentaires soient à prescrire pour pouvoir confirmer le diagnostic. Le patient se placera sous traitement antibiotique.